Comment développer l’amour

L’amour universel – souhaiter que les autres soient heureux et aient les causes du bonheur – est fondé sur la compréhension que notre vie est intimement liée à celle des autres. Nous sommes tous membres à part entière de l’humanité et notre bien-être va de pair avec celui de la communauté mondiale dans sa totalité – personne ne peut échapper aux conséquences de la crise économique ou du changement climatique.

Nous sommes tous étroitement liés les uns aux autres, diriger notre amour sur toute l’humanité va donc de soi.

« Cultiver l’amour envers autrui calme automatiquement l’esprit. C’est la source ultime pour réussir dans la vie. » – Le 14e Dalaï Lama

Pour pouvoir développer l’amour, nous avons besoin de reconnaître notre interrelation. Tout ce que nous mangeons, utilisons, et tout ce dont nous bénéficions provient du dur labeur d’autrui. Pensez simplement aux milliers de gens aux quatre coins du monde, impliqués dans la production des appareils électroniques qui vous permettent de lire ce que vous lisez en cet instant. Y réfléchir réellement nous pousse à nous sentir reliés, et à avoir de la reconnaissance pour chacun, éveillant en nous un sentiment de bonheur profond. Et de ce fait, nous nous intéressons tout naturellement au bonheur des autres : ces sentiments sont la base de l’amour universel.

Courte méditation pour développer l’amour bienveillant

Il est d’abord utile de développer l’amour bienveillant pour soi-même. Si l’on ne se souhaite pas le bonheur à soi-même, pourquoi le souhaiter à autrui ? Commençons par ressentir profondément :

  • Comme ce serait merveilleux si j’étais heureux et si j’avais les causes du bonheur ! 
  • Je me souhaite d’être heureux. 
  • Puissé-je avoir la capacité de m’apporter le bonheur ! 

Une fois que l’on se souhaite fortement le bonheur, on peut élargir son horizon et ouvrir ce même état d’esprit à un cercle plus large de personnes :

  1. D’abord on dirige son amour sur ses proches et ses amis.
  2. Ensuite on élargit le cercle aux personnes neutres que l’on croise tous les jours.
  3. Puis on essaie de développer cet amour pour tous ceux que l’on déteste.
  4. Et pour finir on dirige son amour sur le monde entier et sur tous les êtres qu’il contient.

C’est ainsi que nous pouvons développer nos sentiments d’amour, pas seulement pour nous-mêmes et notre entourage, mais également pour tous les êtres vivants.

Si nous avons la possibilité de faire quelque chose qui rende les autres heureux, nous devrions le faire. Si nous en sommes incapables, nous pouvons toujours imaginer que nous leur donnons quelque chose qui va les conduire, non seulement au bonheur à court terme, mais aussi au bonheur à long terme. Cela ne revient pas seulement à offrir de la nourriture ou un logement à des sans-abris – après tout, beaucoup de gens riches et célèbres sont désespérés aussi et doivent donc être inclus dans nos souhaits. Petit à petit, un amour véritable pour notre famille et pour nos amis, et pour tous les êtres que nous rencontrons, se manifestera naturellement et deviendra une source de bonheur, pour nous-mêmes et pour les autres.