Étendre l’amour

Quand on réalise notre interconnexion et notre interdépendance avec tout le monde, nous pensons à nous comme faisant partie de l’humanité, et, avec un amour universel, nous souhaitons que tous soient heureux.

Explication

Dans le bouddhisme, l’amour est le souhait que les autres soient heureux et jouissent des causes du bonheur. Il comprend la volonté d’aider si possible à ce que ce bonheur arrive et ne se contente pas de rester en retrait en espérant que quelqu’un d’autre apportera son aide. Il est universel, étendu à tous, pas juste à celles et ceux que nous aimons ou qui sont proches de nous, mais aux étrangers et même aux gens que nous n’aimons pas. Ce genre d’amour universel, dès lors, est impartial : il est dépourvu d’attachement, de répulsion et d’indifférence. La raison en est qu’il se fonde sur la réalisation que tous sont pareils dans leur désir d’être heureux et de ne pas être malheureux. Il se peut que les gens se comportent et pensent d’une façon destructrice qui cause leur malheur. Mais cela est dû au fait qu’ils sont confus et ne savent tout simplement pas ce qui leur apporterait le bonheur.

Nous fondons donc notre amour en pensant à tous les autres simplement en tant que personnes désireuses d’être heureuses, tout comme nous le désirons nous-mêmes. Nous ne fondons pas notre amour sur ce qu’ils font en général, et certainement pas sur le fait qu’ils soient ou non gentils avec nous ou nous aiment en retour. Du fait que nous n’avons ni attentes ni partis pris, notre amour inconditionnel est un état d’esprit calme ; il n’est pas obscurci par une quelconque pensée irrationnelle ou un comportement fondé sur l’attachement.

La tonalité émotionnelle de notre amour est un sentiment de connexion avec tout un chacun ainsi qu’un sentiment de gratitude. Le sentiment de lien et de gratitude vient de la réalisation que tout ce que nous consommons ou dont nous nous servons est le produit du travail d’autrui. Si ce n’était pas dû au dur labeur des autres, où obtiendrions-nous les produits que nous utilisons, les matériaux bruts pour fabriquer ces produits, la nourriture que nous mangeons, les habits que nous portons, l’eau et l’électricité dans nos foyers, les informations sur Internet, etc. ? Les gens nous aident même indirectement en créant le marché qui stimule les autres à manufacturer les produits que nous achetons.

Plus la tonalité émotionnelle de notre amour est un sentiment de lien et de gratitude, et plus on se sent en sécurité et heureux. Ceci est en relation avec l’hormone appelée ocytocine – l’hormone impliquée dans le lien entre la mère et son nouveau-né. Une fois généré ce sentiment chaleureux et confiant, nous l’élargissons au cours de notre méditation, d’abord à notre égard, dans la mesure où si nous ne souhaitions pas nous-mêmes être heureux, pourquoi souhaiterions que quelqu’un d’autre le soit. Puis, nous l’étendons à des groupes de plus en plus larges, jusqu’à embrasser tout le monde.

À chaque étape, notre amour comporte trois pensées :

  • Comme ce serait merveilleux si les autres étaient heureux et possédaient les causes du bonheur.
  • Puissent-ils être heureux, ce qui veut dire : « je souhaite réellement qu’ils le soient ».
  • « Puissé-je leur apporter le bonheur. »

Quand nous pensons à apporter aux autres les causes du bonheur, nous devons d’abord identifier les causes de leur bonheur. S’ils ont faim, nous ne souhaitons pas simplement qu’ils aient assez à manger ; mais nous réalisons que même s’ils sont heureux après un repas, il se peut qu’ils se gavent de mauvaises nourritures et deviennent obèses. Nous souhaitons donc qu’ils jouissent d’un équilibre émotionnel, d’un sentiment de contentement et de contrôle de soi dans leurs habitudes et leurs façons de se nourrir. La même chose vaut pour l’argent, les biens matériels, etc. Nous pensons à un bonheur durable sur le long terme, plutôt qu’à une satisfaction à court terme d’un besoin matériel.

Méditation

  • Calmez-vous en vous concentrant sur la respiration.
  • Réfléchissez au fait que tout ce que vous consommez ou dont vous vous servez dépend des autres.
  • Concentrez-vous sur le sentiment de lien avec tous les autres et sur un profond sentiment de gratitude.
  • Remarquez combien cela vous fait vous sentir plus chaleureux, plus confiant et heureux.
  • Concentrez-vous sur vous et notez que souvent vous vous sentez malheureux.
  • Pensez : comme ce serait merveilleux si j’étais heureux et possédais les causes du bonheur ; puissé-je être heureux ; puissé-je développer les causes qui m’apporteront plus de bonheur, pas juste un bonheur superficiel à court terme, mais un bonheur à long terme. Vous pouvez même penser à des choses spécifiques qui feraient de vous une personne plus heureuse – un équilibre et une stabilité émotionnelle, par exemple, un esprit clair et apaisé, une plus grande compréhension, une meilleure aptitude à vous relier aux autres, etc.
  • (Facultatif : Imaginez que vous êtes rempli(e) d’une chaude lumière jaune, figurant ce sentiment de bonheur chaleureux.)
  • Puis, faites de même avec quelqu’un que vous aimez et étendez ce sentiment aux quelques personnes que vous aimez.
  • (Facultatif : Imaginez que la chaude lumière jaune irradie de vous et remplit l’autre personne.)
  • Puis, étendez ce sentiment à des gens que vous rencontrez juste dans votre vie ordinaire et avec lesquels vous n’avez guère de relations, comme l’employé au guichet d’un magasin, ou le conducteur du bus.
  • Puis, à des gens que vous n’aimez pas.
  • Puis, à ces trois groupes ensemble.
  • Ensuite, étendez cet amour à tout le monde dans votre ville, dans votre pays, enfin, au monde entier.

Résumé

Dès lors, un amour universel, impartial, est une émotion complexe qui combine une sensation de lien avec tous et un sentiment de gratitude pour la manière dont ils ont contribué directement ou indirectement à votre bien-être dans la vie. Il s’agit d’un état émotionnel calme, chaleureux, dépourvu d’attachement, de répulsion ou d’indifférence, sans préférence pour certaines personnes, ni d’indifférence envers d’autres pour lesquelles vous vous sentiriez étranger. Il est inconditionnel et s’étend à tout le monde, peu importe leur comportement, dans la mesure où il se fonde également sur une compréhension de l’égalité de tous dans leur égal désir d’être heureux et de ne jamais être malheureux. Pareillement, il n’attend rien en retour. Ce n’est pas non plus un sentiment passif mais un sentiment qui conduit à faire tout ce vous pouvez pour aider les autres à obtenir non seulement le bonheur à court terme d’être exempt de besoins matériels, mais encore le bonheur durable sur le long terme d’être délivré des émotions perturbatrices et des pensées confuses.  

Top