Ressentir de la compassion

Une fois que nous sommes déterminés à nous libérer de nos problèmes et de leurs causes, nous transférons notre préoccupation vers les autres et, avec compassion, développons le souhait qu’ils en soient également libérés.

Explication

Une fois qu’on a développé une attitude bienveillante et réaliste, l’étape suivante consiste à développer de la compassion pour les autres. La compassion ne consiste pas à jeter un regard sur autrui avec pitié, mais elle se fonde sur l’empathie – sentir ce que les autres ressentent. Dès lors, la compassion est le souhait que les autres soient délivrés de la souffrance et de ses causes, tout comme nous le voudrions pour nous-mêmes. Il ne s’agit pas d’un vœu pieu tout en sachant que c’est sans espoir ; c’est plutôt un sentiment fondé sur la confiance dans le fait qu’il est possible de s’en délivrer. La compassion comporte également une part de volonté d’aider et l’intention de le faire de toutes les manières possibles. Ce n’est pas juste passif. On aide par tout moyen physique ou matériel, si besoin est, ou mentalement en générant l’état d’esprit dont les autres ont besoin pour surmonter leurs problèmes, et on imagine qu’on le leur envoie.

Méditation

  • Calmez-vous en vous concentrant sur la respiration.
  • Imaginez que vous avez perdu votre maison et tous vos biens dans un tremblement de terre, et que vous devez dormir à ciel ouvert et lutter pour trouver de la nourriture et de l’eau, et que vous n’avez aucun argent pour reconstruire votre vie. Vous vous sentez totalement désespérés et déprimés.
  • Imaginez comment vous voudriez être délivrés de cette situation et réalisez que la cause de votre malheur est votre sentiment de dépression, soyez donc déterminés à vous en débarrasser et à trouver les moyens pour vous reconstruire.
  • Imaginez ensuite votre mère dans la même situation, et déplacez cette détermination à votre égard vers votre mère et développez de la compassion – à savoir la détermination à ce qu’elle soit délivrée d’une telle situation.
  • Souhaitez qu’elle n’abandonne pas l’espoir et ait le courage et la force de se reconstruire.
  • Puis, imaginez la même situation pour les centaines de milliers de Népalais actuellement dans cette situation et développez de la compassion à leur égard.
  • Faites la même démarche à propos de tout déséquilibre émotionnel. Souvenez-vous d’un moment où vous étiez émotionnellement déséquilibré(e) et, en réalisant que vous pouvez obtenir un équilibre émotionnel en développant un état d’esprit clair et calme, engendrez la détermination à être libéré(e) d’un tel déséquilibre.
  • Échangez ensuite cet état avec votre mère, puis avec tous les êtres.

Résumé

Juste comme nous voulons être heureux et ne jamais être malheureux, la même chose vaut pour tous les autres. Tout comme nous, tous les autres veulent être délivrés de leur souffrance et de leurs problèmes. Pour développer de la compassion à leur égard – le souhait qu’ils soient libérés de leur souffrance – nous devons d’abord reconnaître et affronter nos propres problèmes et développer le souhait puissant d’en être délivrés. Plus puissante sera notre détermination à éliminer nos propres souffrances, et plus nous serons en mesure d’avoir de l’empathie pour celles des autres et développerons la détermination à les aider à les surmonter également. Cette détermination dirigée vers autrui est ce qu’on appelle la « compassion ».   

Top