Qu’est-ce que les Quatre Nobles Vérités ?

Study buddhism what are four noble truths

Les Quatre Nobles Vérités sont quatre faits essentiels qui tracent à grands traits la voie à suivre pour surmonter nos problèmes. En tant que premier enseignement du Bouddha, les quatre nobles vérités offrent la structure sur laquelle viennent s’articuler tous les autres enseignements du bouddhisme.

La première noble vérité : la vraie souffrance

La première noble vérité énonce que de façon générale, la vie est insatisfaisante. Entre la naissance et la mort, il y a beaucoup de moments de joie et de plaisir, mais le fait est qu’ils ne durent jamais longtemps et qu’ils sont entrecoupés de nombreux moments désagréables :

  • Le mal de vivre : les maladies, les déceptions, la solitude, l’anxiété, les frustrations et l’insatisfaction sont faciles à reconnaître et à comprendre. Notre mal de vivre est même souvent sans rapport avec notre environnement : nous pouvons être en compagnie de notre meilleur ami et manger notre plat favori, et nous sentir encore malheureux.
  • Le bonheur de courte durée : quels que soient nos joies et nos plaisirs, soit ils ne durent pas, soit ils nous laissent insatisfaits et se changent bientôt en désagrément. Quand nous avons froid, nous nous réfugions dans un endroit chauffé puis, tôt ou tard, la chaleur devient insupportable et nous voulons un peu d’air frais. Ce serait bien si notre bien-être pouvait durer infiniment, mais le problème est que cela n’arrive pas.
  • Les problèmes à répétition : le pire est que la manière dont nous gérons les hauts et les bas de la vie ne fait que créer d’autres problèmes. Par exemple, quand nous vivons une relation difficile, la manière dont nous agissons ne fait qu’empirer les choses. Nous terminons la relation, mais nous avons aussi renforcé nos mauvaises habitudes, ce qui fait que nous répétons le même schéma dans notre prochaine relation, laquelle, à son tour, tourne mal.

Vidéo : Tsenshab Serkong Rinpotché II — « Qu’est-ce que les Quatre Nobles Vérités ? »
Pour afficher les sous-titres : cliquez sur l’icône des sous-titres en bas à droite de l’écran de la vidéo. Pour changer de langue, cliquez sur l’icône « Paramètres » puis « Sous-titres » et sélectionnez votre langue.

La deuxième noble vérité : la vraie cause de la souffrance

Notre mal de vivre et nos bonheurs de courte durée ne viennent pas de nulle part mais sont dus à un large éventail de causes et de conditions. Certes, des facteurs extérieurs, comme la société dans laquelle nous vivons, servent de conditions à la manifestation de nos problèmes ; mais pour ce qui est de la véritable cause, le Bouddha nous a renvoyé à l’observation de notre propre esprit. Nos émotions perturbatrices – la haine, la convoitise, l’avidité et ainsi de suite – nous poussent à penser, parler et agir d’une manière compulsive qui, au bout du compte, est autodestructrice.

Le Bouddha a creusé encore plus profondément et a découvert la vraie cause qui sous-tend ces états émotionnels : la façon dont nous comprenons la réalité. Cette vraie cause inclut l’inconnaissance et la confusion concernant les effets à long terme de notre conduite, et une conception fausse et tenace sur la façon dont nous, les autres et le monde, existons. Au lieu de voir l’interrelation de toutes choses, nous tendons à penser que les choses existent par elles-mêmes, indépendamment de facteurs extérieurs.

La troisième noble vérité : la vraie cessation de la souffrance

Le Bouddha a montré qu’il n’est pas nécessaire de nous accommoder de cet état de fait, parce que si nous déracinons la cause, il n’y aura plus de résultat. Si nous nous débarrassons de notre confusion au sujet de la réalité, les problèmes ne reviendront jamais plus. Il ne parlait pas seulement d’un ou deux problèmes – il voulait dire que nous cesserons une fois pour toutes de créer de nouveaux problèmes.

La quatrième noble vérité : la vraie voie de l’esprit

Pour nous débarrasser de notre naïveté et de notre inconnaissance, il faut regarder ce qui leur est directement opposé :

  • Faire des plans à long terme, au lieu de ne pas voir plus loin que le bout de notre nez et d’opter pour une satisfaction immédiate,
  • Voir tout dans son ensemble, au lieu de nous focaliser sur une seule petite facette de la vie,
  • Considérer les conséquences de nos actes sur le restant de notre vie et sur les générations futures, au lieu de nous contenter de faire ce qui est le plus facile pour nous sur le moment.

Quelquefois, prisonniers de nos déceptions, nous avons l’impression que la seule façon de supporter la situation est de nous changer les idées en nous gavant d’alcool ou de sucreries et d’ignorer les conséquences à long terme. Si nous en prenons l’habitude, nous risquons de graves ennuis de santé ; et non seulement nous mettons notre vie en danger, mais notre conduite peut aussi avoir des effets désastreux sur notre famille. À la base de ces comportements se trouve l’idée que nous sommes complètement indépendants des conséquences de nos actes. L’antidote le plus efficace à notre confusion consiste donc à :

  • Nous rendre compte que nous sommes étroitement inter-reliés avec le reste de l’humanité et de la planète, et comprendre que nos fantasmagories sur la façon dont nous existons ne correspondent pas à la réalité.

Si nous nous habituons à cette vue des choses à travers une méditation répétée, nous finirons par dissiper toute la confusion qui soutient nos projections absurdes.

Nous voulons tous être heureux et pourtant, curieusement, le bonheur nous échappe... L’approche du Bouddha pour trouver le bonheur – esquissée ci-dessus dans les Quatre Nobles Vérités – est universelle et n’a pas perdu de son actualité 2.500 ans après avoir été énoncées la toute première fois par le Bouddha.

Pas besoin de devenir bouddhiste pour bénéficier des avantages des Quatre Nobles Vérités face à nos problèmes de tous les jours. Il est impossible que les choses aillent toujours dans notre sens, mais il n’y a pas de raison de déprimer ou de perdre espoir. Les quatre nobles vérités renferment tout ce dont nous avons besoin pour trouver le véritable bonheur et rendre nos vies vraiment pleines de sens.

En bref, il s’agit de reconnaître la vraie souffrance, d’écarter la vraie cause de la souffrance, d’atteindre la vraie cessation de la souffrance, et de réaliser la vraie voie de l’esprit.

Vidéo : Le 14ᵉ Dalaï-Lama — « La paix de l’esprit du point de vue bouddhiste »
Pour afficher les sous-titres : cliquez sur l’icône des sous-titres en bas à droite de l’écran de la vidéo. Pour changer de langue, cliquez sur l’icône « Paramètres » puis « Sous-titres » et sélectionnez votre langue.
Top