Forme non révélatrice

Une forme subtile d'un phénomène physique, soutenue par les écoles Vaibashika et Guéloug-Prasangika uniquement, qui est causée par une forte motivation constructive ou destructrice, mais qui ne montre (révèle) pas cette motivation. Un tel phénomène fait partie du continuum mental, mais sa présence sur ce continuum n'est pas ressentie ; il ne dégénère pas d'instant en instant ; il ne peut qu'être un objet de cognition mentale ; et il peut être, soit constructif, soit destructeur. Des exemples sont les vœux et les impulsions karmiques.

Tibétain: རྣམ་པར་རིག་བྱེད་མ་ཡིན་པའི་གཟུགས། rnam-par rig-byed ma-yin-pa'i gzugs

Sanskrit: avijñaptirūpa

J. Hopkins: Non-revelatory form


Other languages

Deutsch: Nichtoffenbarende form
Italiano: Forma non rivelante
Русский: Необнаруживающая форма
Top