Se calmer

En se concentrant sur la respiration tout en comptant ses cycles, on s’apaise en sorte de pouvoir générer des états d’esprit positifs.

Explication

La méditation est une méthode pour accumuler, grâce à la répétition, des habitudes positives, comme d’installer de nouveaux trajets pour les nerfs et en affaiblir d’anciens. Pour faire cela, il est nécessaire tout d’abord d’apaiser la course effrénée de notre esprit afin de dégager un espace libre pour générer une compréhension nouvelle et une attitude plus bénéfique. L’aptitude à se calmer est en elle-même une habitude bénéfique, mais il s’agit d’un état neutre, lequel peut alors servir de base pour générer soit une attitude constructive, soit une attitude destructrice. Or nous voulons utiliser cet état d’apaisement comme un espace ouvert pour générer un état d’esprit constructif, et, dans ce sens, il s’agit d’une étape préparatoire indispensable.

Se calmer nous aide à mieux gérer les situations difficiles qui surgissent dans la vie. Souvent, ce qui nous empêche de les gérer correctement, c’est que notre esprit est confus ; il est plein d’un vagabondage mental dû à la fatigue et au stress. Par exemple, nous avons eu une longue et difficile journée à notre travail ; il reste encore une heure avant que nous ne partions, et voilà qu’il y a encore plus de travail à faire. Se concentrer sur la respiration nous aidera à nous calmer de telle sorte que nous serons en mesure de gérer cette situation délicate avec un esprit clair.

Méditation

  • Asseyez-vous le dos bien droit, les mains posées dans votre giron, les yeux mi-clos, le regard dirigé vers le sol, et sans serrer les dents.
  • Relâchez la tension dans votre corps, spécialement dans vos épaules, votre bouche et votre front. On ne peut pas calmer l’esprit à moins d’avoir relâché la tension dans le corps.
  • Respirez normalement par le nez.
  • Dans votre tête, comptez des cycles de 11 respirations, encore et encore, en vous focalisant sur l’air entrant et sortant de vos narines.
  • Restez conscients de la sensation de la respiration et du décompte (maintenez-les grâce à la colle mentale).
  • Restez vigilants pour détecter le moment où votre attention s’égare, replacez-la sur la respiration et le comptage.
  • Si vous détectez du vagabondage mental, laissez partir doucement cette pensée, en imaginant qu’elle s’échappe de votre esprit à mesure que vous exhalez, et ramenez votre attention sur la respiration et le décompte.
  • Si vos épaules ou votre visage se sont tendus à nouveau, détendez-les une fois encore.
  • À la fin, comme transition pour sortir de la méditation, contentez-vous de vous calmer à nouveau grâce à une esprit apaisé.

Résumé

Quand nous sommes fatigués et stressés, et avons besoin de plus de clarté d’esprit et d’équilibre émotionnel pour gérer des situations délicates, nous devons nous apaiser et restaurer notre contenance mentale et émotionnelle. Tel un ordinateur, nous devons redémarrer notre esprit. Pour faire cela, nous devons nous détendre physiquement et, tout en comptant ses cycles, nous concentrer sur la respiration. En pratiquant cette méthode chez soi au cours de la méditation, on construit une habitude et un chemin pour les nerfs, de telle sorte que nous nous souvenons d’appliquer la méthode quand nous en avons besoin dans la vie quotidienne, et cela devient alors plus facile de l’appliquer et de la maintenir.    

Top